Thisnes

RDV : le dimanche 22 septembre 2019, à 14 h à l’école communale de Thisnes, rue du Chiroux 18.
Temps de balade : 1h30.
Distance : 2 km.
PMR : accessible, mais aide nécessaire pour entrer dans l’église (long escalier).
Points-clé : église Saint-Martin, maison et manoir Melchior Hardy, premier presbytère, monuments aux morts, chapelle, ferme de la Fontaine, anciennes écoles, école actuelle, anciennes fermes…
Guides :  élèves de l’école communale de Thisnes .

Pour cette troisième journée du Tour des Villages 2019, nous vous invitons à nous rejoindre à 14 h précises ce dimanche 22 septembre 2019, à l’école communale de Thisnes, rue du Chiroux n° 18. Vous pourrez facilement parquer votre voiture dans les rues avoisinantes.

Des élèves de l’école communale de Thisnes ont étudié le village et son histoire ; ils vous accompagneront tout au long de l’après-midi.

Vous commencerez la balade en empruntant la rue du Chiroux où vous observerez au passage la salle « Patria » construite dans les années 1930 par Joseph Van Mechelen, curé de Thisnes de 1926 à 1951. Cette salle est aujourd’hui la maison de village de Thisnes. Vous tournerez ensuite à gauche dans la rue Saint-Martin et vous vous dirigerez immédiatement vers l’église Saint-Martin. Les élèves de l’école vous feront découvrir son large escalier d’accès puis sa tour formée d’un noyau de grès sur un soubassement en silex, remontant au 12e siècle. Ils vous conteront son histoire. Vous découvrirez l’ancienne porte qui permettait autrefois de pénétrer directement dans la nef et vous observerez plusieurs pierres tombales anciennes des membres de la famille du baron de Heusch, le châtelain de Thisnes au 18e siècle, qui ont été redressées sur le flanc droit de chœur.

Vous pourrez ensuite pénétrer dans la tour et accéder à l’église. Là encore, les élèves vous feront découvrir les merveilles qu’elle conserve précieusement : les fonts baptismaux datant de 1626, les boiseries du chœur, l’autel majeur, les vitraux du chœur et de la nef, les autels latéraux, la chaire de vérité, les nombreuses statues de saints et de saintes dont beaucoup datent du 18e siècle, certaines étant cependant bien plus anciennes. Les grandes orgues construites en 1862 retiendront également votre attention.

En sortant de l’église, vous observerez en face le « Manoir Melchior Hardy », situé au numéro 10 de la rue Saint-Martin. Cette grande maison de maître a été réaménagée dans la première moitié du 20e siècle et entourée d’un grand parc. La maison voisine de droite, plus modeste, est la « maison Melchior Hardy » : elle date de la fin du 19e siècle. Son jardin est séparé de la rue par un mur bas de briques et pierres calcaires, surmonté d’une élégante grille en fer forgé.

Vous contournerez ensuite l’église pour découvrir les monuments élevés à la mémoire des soldats victimes des deux guerres mondiales du 20e siècle, et notamment de ceux qui sont morts à Thisnes lors de la première bataille de chars de l’histoire moderne, la « bataille de Hannut » en juin 1940.

Vous pourrez ensuite contempler l’ancien presbytère de Thisnes, construit peu de temps après l’édification de l’église en 1768-1769. Une porte de communication entre le jardin et le cimetière permettait au curé de rejoindre facilement l’église. Les élèves vous conteront l’histoire de ce presbytère.

En face, vous pourrez encore jeter un œil sur l’ancienne petite ferme située au numéro 24. Elle date de la première moitié du 19e siècle. En reprenant la rue Saint-Martin, vous observerez au numéro 2 l’arrière d’une importante habitation dont la façade à rue a été refaite vers la fin du 19e siècle. Elle est formée de six travées. Cette habitation est surtout intéressante par sa façade arrière, côté jardin, invisible de la rue, où trois travées centrales étroites, sur les sept que compte cette façade, sont encadrées de chaînes d’angle à refends et sont surmontées d’un fronton triangulaire dont les armoiries d’un membre de la famille de Glymes de Hollebecque décorent le tympan, et surmontent le millésime 1750.

Vous passerez devant une des douze chapelles que le promeneur peut rencontrer à Thisnes, la chapelle Notre-Dame des sept douleurs, qui date de 1930. Vous emprunterez ensuite la rue de la Vallée et découvrirez l’endroit où s’élevait autrefois l’école des filles, construite vers 1850. Elle comprenait également un local pour l’administration communale de cette époque. Elle a été détruite quelques années après l’inauguration de la nouvelle école de la rue du Chiroux en 1937. Un peu plus loin, vous observerez la ferme de la Fontaine, importante ferme en quadrilatère datant du 19e siècle. Elle remplace une ferme plus ancienne qui est visible sur la carte de Ferraris tracée vers 1775, et qui s’appelait déjà la « cense de la Fontaine ». Le bâtiment le plus imposant de la ferme est la grange située à sa gauche. Les élèves vous feront découvrir ses particularités. De l’autre côté de la rue s’écoulait autrefois une fontaine abondante, dont la source était proche de la ferme. Elle est aujourd’hui complètement tarie.

Vous continuerez la promenade jusqu’au carrefour formé par la rue de la Vallée et la rue des Meuniers. Le 12 mai 1940, les soldats français qui avaient pour mission de retarder l’avancement des troupes allemandes, firent sauter les maisons de ce carrefour (et d’autres), laissant à peine le temps aux habitants de s’enfuir. Deux personnes furent tuées par des projections de pierres ! Les maisons qui les ont remplacées sont typiques des constructions des années mille neuf cent cinquante.

Empruntant la rue des Meuniers, vous parviendrez à la rue de Wavre, que vous suivrez vers la droite. Les élèves pourront vous expliquer qu’entre 1908 et 1955 (environ), la rue de Wavre était longée par une ligne de chemins de fer vicinaux, qui reliait Hannut à Meeffe (et Namur). Plus loin, vous découvrirez l’ancienne école des garçons, construite vers 1870. L’instituteur y avait son propre logement.

En tournant à droite dans la rue du Chiroux, vous reviendrez à votre point de départ, l’école de Thisnes, que les élèves vous présenteront avec fierté. Vous pourrez ensuite prendre une collation bien méritée auprès de nos artisans de bouche, qui vous feront découvrir nos saveurs locales.

Dès 17 h, de retour à l’église Saint-Martin, vous pourrez assister au concert-spectacle du dynamique « Cercle royal des Mandolinistes de Malmedy » qui vous fera voyager à travers le temps et de nombreuses œuvres classiques et contemporaines. Venez nombreux ! Vous serez séduits !